Image-empty-state.png

Interview de Isabelle A.

59 ans

Parlez-moi de vous?

Je m’appelle Isabelle A.. Agée de 59 ans bientôt, célibataire, j’ai deux enfants. Je suis retraitée, avant je travaillais dans un grand groupe industriel et j’habite à Poissy.

Quelle est la femme que vous trouvez la plus belle ou que vous admirez le plus au monde ?
À quel âge ?

Benoîte Groult, écrivain féministe, qui a fait bouger les lignes dans les années 70. J’aime ce qu’elle dégage. Elle est cultivée, belle et éduquée.

Vous sentez-vous en accord physiquement et mentalement avec votre âge ?

Non, je sais que je suis âgée mais, dans ma tête, je n’ai pas l’impression d’avoir bientôt soixante ans. Physiquement, cela va plus ou moins. On se compare beaucoup à nos mères et on est beaucoup plus dynamique. Cependant, Il y a un fossé générationnel qui est beaucoup moins profond sur la mode, la musique que l’on écoute, sur ce qu’on lit par rapport aux générations antérieures. Je ne me sens pas vieille dans ma tête et dans mon corps non plus.

Quel challenge avez-vous ressenti à l’approche de vos 50 ans ?

Pas vraiment, à chaque fois que l’on franchit une dizaine on doit faire un bilan Cela contrarie de vieillir, mais c’est comme ça. Vieillir, c’est vivre. J’ai des copines qui sont mortes à trente ou quarante  ans, donc même quand je me regarde dans une glace et que je ne m’aime pas, je me dis que j’ai la chance de pouvoir vieillir. Puis, en même temps, je ne me suis jamais vraiment aimée en me regardant
dans une glace. Et maintenant, je me dis que je n’étais pas si mal avant.

Votre vision de la beauté change-t-elle au fil des années ?

Je ne sais pas. Je ne pense pas. J’aurais voulu avoir plus de seins mais je ne me suis jamais identifiée à quelqu’un.

Quels sont, selon vous, vos meilleurs atouts ?

Mes yeux

Avez-vous l’impression de vous améliorer en vieillissant / d’être plus en connexion avec vous-même ?

Physiquement, non, mais je me sens mieux dans ma peau maintenant qu’il y a vingt ans. Ce n’est pas beau de vieillir et cela fait des ravages : double menton, visage qui s’affaisse. C’est mensonger de vieillir. Cela peut éventuellement aller jusqu’à quarante ans. Il vaut mieux l’accepter rapidement, sinon c’est un coup à faire une belle déprime. On gagne en expérience mais, physiquement, notre physique se dégrade quand on vieillit, c’est le jeu.

La ménopause comment l’avez-vous vécue ? Est-elle une sorte de libération ?

Cela a été, j’ai pris un traitement hormonal pour retarder l’arrivée de la ménopause afin d’empêcher  les effets secondaires (peau sèche, bouffées de chaleur, fatigue, irritabilité). Ce fut ma pilule de jouvence. Avec ce traitement, on n’a plus de règles. Vers 46 ans, j’ai commencé à le prendre et je ne le regrette pas. Les femmes qui ont ce traitement sont plus suivies à cause des risques sur la santé. Aussi, cela s’est passé en douceur.

Que pensez-vous que les gens ou la société attendent de votre âge et de votre genre ?

Dans les magazines de mode, les femmes matures ne sont pas mises en avant comme dans le monde du travail. Par contre, il y a beaucoup de stars qui arrivent encore à travailler et cela donne une image différente sur l’âge, du fait de continuer à exister même en vieillissant. Souvent, quand tu vieillis, on va dire que tu as de beaux restes ou que tu devais être bien quand tu étais jeune. C’est horrible…..

Avez-vous des remords par rapport à votre jeunesse

Oui, j’aurais dû avoir plus confiance en moi

Remarquez-vous un changement concernant votre désir et votre désirabilité ?

Je n’ai pas envie de plaire. Les hommes de mon âge, je n’aime pas vraiment. Coco Chanel disait « un homme plus jeune, quelle honte, un homme de mon âge, quelle horreur ». Les hommes de mon âge, cela me dérange un peu (la peau, les marques du temps), et puis, pour le moment, je n’ai rencontré personne. Je me suffis à moi-même. Sur le plan des relations amoureuse, j’ai assez donné, je n’ai plus envie de me prendre la tête. Je me fais déjà assez de souci pour mes enfants, c’est déjà bien assez.

Vous maquillez-vous et vous habillez-vous de la même manière que quand vous aviez trente ans ?

Oui, à peu près. Je me suis toujours maquillée de la même manière depuis que j’ai commencé. Je mets un trait noir sur la paupière inférieure pour faire ressortir mes yeux, du mascara et un peu de terre de soleil. Je mets aussi de l’anticernes maintenant. C’est le comble de la vulgarité d’être trop fardée à un certain âge (comme Brigitte Bardot). Quand on est âgé, il ne faut pas trop se maquiller car cela vieillit.

Est-ce que vous avez des problèmes de beauté particuliers ?

J’ai la peau sèche mais plutôt au niveau du corps (jambes et avant-bras). Je mets de la crème Nivea. Je passe environ 30 mn à me préparer.